D

M

D

D

M
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1


Lettre d'information n°45 - 4ème trimestre 2021

 

Être écocitoyen

 
Votre coopérative d'épargne solidaire

Avec une douzaine d'habitants du Sud-Aveyron, a été créé il y a un an la SCIC (Société Coopérative d'Intérêt Collectif) "SUD-ENERGIA". Cette société est un outil permettant aux citoyens (c'est-à-dire nous tous) de participer financièrement à des projets vertueux d'Energie Renouvelable, mais aussi de participer, si vous le souhaitez, à leur pilotage, à leurs créations, aux choix des projets, ou encore influer sur les critères environnementaux, de biodiversité, d'influence sur le paysage, de retombées économiques locales qui sont associés à ces projets... Pour tout savoir.

 

 

L'application de covoiturage Rezo Pouce, comment ça marche ?

Que vous soyez une association culturelle, sportive au autre, cette application permettra de proposer et/ou organiser du covoiturage lors de vos manifestations : entrainements et tournois sportifs, évènements culturels : spectacle, concert, et autre. Transmettez le mode d'emploi ci-joint à tous vos adhérents.

Edwige BOUTET, Chargée de mission mobilité au parc naturel régional des Grands Causses reste à votre disposition pour tous renseignements complémentaires ainsi que pour vous présenter cette application plus précisément au 05 65 61 43 10.
 

 

 

Se déplacer à vélo sur le territoire de l'Aubrac

Lauréat en 2019 de l’appel à projet « Vélo et Territoire » de l’ADEME qui vise à soutenir les territoires dans le cadre de la définition et de la mise en œuvre de leur politique cyclable, le PNR de l’Aubrac a mis en œuvre un projet dénommé Vél’Aubrac. Celui-ci a pour but la réalisation d’un schéma directeur vélo (stratégie) axé sur la mobilité douce au sein des centre économiques du territoire et tout en assurant un lien avec les zones plus rurales. Ce projet prend en compte les déplacements pendulaires (domicile – travail) et réguliers ainsi que les déplacements touristiques (mobilité douce des visiteurs). Lire la suite.

 

 

 
Aire terrestre éducative en Aveyron, c'est parti!

Qu'est-ce qu'une aire éducative terrestre? C'est une zone de petite taille (environ 1 ha), plus ou moins anthropisée, avec ou sans statut de protection, située à proximité de l'école, qui va être gérée de manière participative par les élèves de cycle 3. Accompagnés par leur enseignant et un acteur de l'EEDD (en l'occurence le CPIE du Rouergue), les élèves étudient cette aire et décident de manière démocratique des actions à y mener pour préserver son patrimoine naturel et culturel. Deux écoles se sont lancées dans ce projet, l'école d'Alrance et celle de Moyrazès. En savoir plus.

 

 

 
https://ofb.gouv.fr/sites/default/files/styles/image_vue/public/Images/Logos/Initiatives%20et%20projets/logo-aires-terrestres-educatives.jpg?h=482f31bf&itok=0DzQxr_e
Le T-Camp revient en Aveyron, au printemps 2022

Le Camp de la Transition (de son petit nom T-Camp) revient en Aveyron au printemps 2022. Suite à la réussite de la première édition réalisée sur Arvieu dans les infrastructures du Château et du Jardin d’Arvieu, de début Mai à mi-Juin, seront accueillis 20 participants qui souhaitent approfondir leur connaissances des enjeux de transition écologique et sociale. A travers des interventions d’experts en économie, éthique, climatologie, développement local, agriculture et gouvernance, vous développerez une vision systémique de la transition. Vous découvrirez des organisations et des personnes engagées sur leur territoires dans des projets collectifs innovants, culturels et créateurs d’emplois. Les participants seront également aidés pour imaginer l’après formation. Pour plus d’informations, consulter le site internet de la formation ou contacter à l’adresse Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..

 

 

 
A partir du 1er novembre, tous les emballages se trient

Le SYDOM Aveyron intervient après la collecte des déchets assurée par les collectivités locales de proximité. Il assure le traitement des déchets ménagers pour le compte de 282 communes. Le SYDOM s’est engagé depuis plusieurs mois dans la mise en œuvre de l’extension des consignes de tri avec pour objectif de faciliter le geste de tri de tous les Aveyronnais. A partir du 1er novembre : tous les emballages se trient ! Tous les emballages en plastique, films, pot, boîtes, barquettes, … les emballages métalliques et tous les papiers vont dans le sac jaune ! Pour faire connaître ce changement aux aveyronnais, le SYDOM va déployer une grande campagne de communication durant tout le mois de novembre. Retrouvez Jules capsule, Charlotte la compote et tous les autres petits nouveaux du tri à la radio, dans vos journaux, sur les réseaux sociaux et bien plus encore ! Pour vous aider, la nouvelle version du mémo-tri sera distribué dans toutes les boites aux lettres du Département. L’équipe du SYDOM viendra également à votre rencontre dans le cadre du « Tri-Tour », grâce à son camion itinérant ludique et pédagogique pour en savoir encore plus sur les nouvelles consignes de tri ! Plus d’infos

 

Point Info Biodiversité

 

Arbres et Arbustes des Paysages Aveyronnais

"Arbres et Arbustes des Paysages Aveyronnais" est une brochure pour les collectivités, les jardiniers amateurs et les curieux de nature. Les essences locales, on les trouve partout, en haie, en bosquet, en isolé, en alignement, en forêt, en fourré... Elles participent à l’identité́ d’un territoire, créent sa spécificité́ car elles sont intimement liées au terroir auquel elles sont adaptées. Si l’on peut faire pousser un Cyprès de Leyland ou encore une Laurière à peu près partout sans se préoccuper du milieu d’implantation, il n’en va pas de même d’une Viorne ou d’un Alisier... Cette brochure a été conçue dans le but de faire découvrir ces végétaux de pays, afin de mieux les connaı̂tre, les apprécier à leur juste valeur mais aussi de pouvoir les utiliser dans des projets de plantation... À télécharger sur le site de l’association Arbres, Haies, Paysages d’Aveyron : cliquez ici.

 

 

SOS busards

L’association SOS busards a continué à se mobiliser fortement ces derniers mois pour sauver le maximum de nichées de Busards Saint-Martin et cendrés. C’est près de 70 couples des 2 espèces qui ont pu être suivis et plusieurs couvées sauvées de la destruction lors des travaux agricoles. Ainsi plusieurs jeunes ont réussi à prendre leur envol grâce aux efforts conjugués des bénévoles, stagiaires et agriculteurs. Dès fin octobre, les premiers busards Saint-Martin hivernants seront là. Classés « vulnérables » sur la liste rouge nationale et « En Danger d’Extinction » en Midi-Pyrénées, il est essentiel d’effectuer un suivi de cette espèce sur notre département. Pour cela, les bénévoles essayent de localiser et visiter régulièrement les dortoirs où ces oiseaux se rassemblent le soir pour passer la nuit. L’estimation et l’évolution des effectifs des oiseaux hivernants permettent d’évaluer un peu mieux l’état de santé des populations. Une veille est également effectuée sur la tranquillité et la préservation des sites utilisés en tant que dortoir, sites essentiels à la survie de cette espèce. Une réunion est organisée le samedi 6 novembre à Salan sur la commune de Quins (12) afin de faire le point sur la reproduction 2021 du Busard cendré et Saint-Martin et organiser le suivi des dortoirs hivernaux. Alors si vous désirez les rejoindre, découvrir ces superbes oiseaux et les actions mises en place pour les aider,contacter le 06.75.72.13.87 ou par Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..

 

 

Premières publications de l'ORB Occitanie : le Panorama de la biodiversité régionale et son poster sont enfin disponibles !

Après plusieurs mois de travail avec ses membres et partenaires, l'Observatoire Régional de la Biodiversité Occitanie a le plaisir de vous faire découvrir ses deux premières publications : le Panorama de la Biodiversité et son poster. Etablis à partir du diagnostic réalisé dans le cadre de l'élaboration de la Stratégie régionale pour la Biodiversité, ces deux outils de communication visent à valoriser l'état de la connaissance de la biodiversité sur le territoire régional. Le Panorama de la biodiversité présente les grands types de milieux présents en Occitanie en mettant en lumière certaines espèces animales et végétales, emblématiques ou plus communes. Cette publication dresse également les menaces propres à chacun de ces milieux et propose quelques exemples d’initiatives de préservation ou de restauration sur le territoire. Le Poster « la Biodiversité en Occitanie » donne quant à lui une vision globale de la richesse du patrimoine naturel en région et illustre la nécessité de préserver les espèces ainsi que leurs milieux de vie. Ciblant principalement le grand public, il est destiné à être affiché dans les lieux d’accueil. Ces deux publications sont disponibles au téléchargement sur le site internet de l'ARB. N'hésitez pas à les diffuser !

 

 

Les communes et le développement durable

 
Défi familles à biodiversité positive

Huit parcs naturels régionaux expérimentent une nouvelle initiative de leur Fédération et de l’Office français de la biodiversité. Le Parc des Grands Causses figure parmi ceux-là. Intitulée « Défi familles à biodiversité positive », cette démarche vise à sensibiliser une dizaine de foyers aux bons gestes dans les domaines de la mobilité, du sport santé, du jardinage, de l’entretien ménager ou de l’alimentation. Le Parc des Grands Causses a choisi cette année l’alimentation, en lien avec la Ville de Millau, qui mène une politique active en faveur du bien manger. Les familles, élèves des écoles publiques de Millau et leurs parents, seront accompagnées lors de quatre temps forts : une visite aux Jardins du Chayran autour de la consommation des fruits et légumes de saison, une découverte de la cuisine centrale avec recettes astucieuses à la clé, un atelier compostage au jardin de La Maladrerie en lien avec le CPIE du Rouergue ou encore une visite du poulailler et du composteur collectif du Parc de la Victoire. Les familles peuvent encore s’inscrire auprès de la Mairie de Millau (05 65 59 50 00), service Éducation-Jeunesse (nombre de places limité). Ce Défi va se dérouler cet automne, avec remise des prix en février 2022.

 

Le Syndicat du bassin versant Tarn-amont sensibilise les jeunes

Les interventions scolaires sur l’eau et les milieux aquatiques du Tarn-amont reprennent et cette année, le Syndicat Tarn-amont propose aux écoles et collèges privés et publics d’explorer les rivières, les zones humides et de découvrir avec les élèves la biodiversité qu’elles abritent ! Cette thématique fait écho aux nombreux projets qu’il porte pour maintenir ou restaurer le bon fonctionnement des cours d’eau et des zones humides avec notamment l’appel à projet « Restaurons des zones humides » 2021-2024 et « Renaturons nos cours d'eau »... Cette année, le programme a 10 ans, alors pour l’occasion, les élus du Syndicat Tarn-amont ont souhaité organiser du 1er octobre 2021 jusqu'au 15 mai 2022 le jeu concours "Images du Tarn-amont" ! Les enseignants intéressés par les interventions peuvent dès maintenant et  jusqu’au 15 octobre renvoyer le bulletin-réponse. Tous les documents, plaquette de présentation du programme, bulletin-réponses, règlement du concours et bulletin de participation de l’école sont téléchargeables.

 

 

Eco-pastoralisme à Entraygues : le camping municipal et l’île sur le Lot.

L’éco-pastoralisme est une dimension de la biodiversité déjà bien installée à Entraygues. Depuis longtemps, après que les estivants ont déserté le camping et avant qu’on les revoie affluer dès les premiers beaux jours, on peut découvrir des « occupants » très occupés : une petite quinzaine de brebis broute et assure l’entretien des parcelles du village de toiles et de caravanes. Bien protégées du froid par leur toison blanche ou noire, en liberté quasi-totale sous l’œil attentionné de leur berger, munies pour certaines de leur clochette, ces brebis circulent spontanément sans jamais dépasser les limites qu’elles connaissent parfaitement : pas question de quitter l’aire de camping, encore moins de s’aventurer sur le terrain de foot ! Pas besoin de chien, elles sont pratiquement autonomes et enseignent à leurs agneaux les frontières du domaine qu’elles pâturent durant l’hiver et le printemps. Et pendant l’été, ce sont des lamas qui viennent coloniser l’île sur le Lot. Bien clôturés pour ne pas se disperser dans le village, ces charmants camélidés, sont pourtant accessibles par des chicanes : un bonheur pour les enfants qui peuvent les approcher, les caresser, sans risque de recevoir les crachats de ces animaux, doux et habitués au contact des touristes, petits et grands. Tout est bon, pour les animaux comme pour la commune, échange de bons procédés : pendant qu’ils profitent d’une herbe fine et d’une végétation facilement accessible, ils assurent l’entretien paysager de l’île et du camping, enrichissent la terre au profit des pelouses et des fleurs qui agrémentent l’accueil des touristes. Et la municipalité se félicite d’être prise en exemple pour cette forme d’écopastoralisme et de tourisme « nature ».

 

 

 3ème édition du salon du réemploi du 5 au 7 novembre

Rodez Agglo propose la 3ème édition du Salon du réemploi et de la réutilisation, toutes les astuces pour transformer des objets et en créer de nouveaux (expositions, ateliers de transformation d'objets, ateliers jeune public...), à la salle des fêtes de Rodez du 5 au 7 novembre 2021. Plus d'infos.

 

 

 

 

 

Se documenter : en savoir plus

 
Patrimoni n°94 est sorti !

Le numéro 94 septembre/octobre 2021 du magazine des patrimoines de l'Aveyron et de ses voisins, faune, flore, bâti, géologie, histoire, archéologie... est disponible chez votre marchand de journaux ou par correspondance.

Au sommaire : Du “blob” au Myxomycète par Anne-Marie Rantet-Poux, docteur en Pharmacie - "Les Coustes", gravures rupestres en Haute-Cèze (Gard) par Catherine et Éric Olivier, G.A.R.A. - Promenade nature dans le "Trou de Bozouls" par Yvette Balard - Autour de la faille de Villefranche : Géologie et Patrimoine (1ère partie) par René Mignon (AST Bozouls) - Andrèu Pradel, l’autre escriban de Sant-Salvador per Chantal Demarest...  Découvrez la suite du sommaire.

 

 

 

Pourquoi il y a le réchauffement climatique ?

Cette question mérite qu'on s'y attarde afin de comprendre l'histoire du changement climatique et de trouver les solutions pour le contrer. Après un siècle d’immenses découvertes sur le climat, on se rend aujourd’hui compte que les résultats sont sûrement très proches des descriptions faites par le chimiste Svante il y a 100 ans déjà ! Tout commence il y a  plus de deux cents ans, en 1776. Un inventeur écossais, James Watt, met au point une invention fabuleuse : la machine à vapeur. Faire chauffer de l’eau produit de la vapeur. Si vous avez une cocotte-minute, vous savez que quand l’eau bout, la vapeur ne demande qu’à sortir et fait tourner la soupape sur le couvercle. M. Watt a utilisé cette force de la vapeur, non pas pour faire tourner des soupapes mais pour mettre en mouvement les roues des premiers trains ou faire naviguer des bateaux... Lire la suite...

 

 

 

Verdir les cours de récré

De plus en plus d'écoles transforment le béton de leur cour de récréation en jardin, avec des bénéfices pour les enfants, pour la biodiversité, et pour la ville en cas de forte chaleur. "Camille passe au vert" et vous en dit plus.

 

 

 

À voir, à faire

Retrouvez toutes les infos dans notre Agenda.

 

 

Et ailleurs...

 

Les Tiques en Occitanie : Enjeux, prévention et pratique de la nature

Avec le soutien de l'ARS Occitanie, le Graine Occitanie coordonne une dynamique dédiée à la découverte des enjeux autour des tiques en Occitanie. Dans ce cadre, il organise des sessions de sensibilisation sur les enjeux des tiques dans chacun des 13 départements de l'Occitanie depuis 2018. 4 sessions de sensibilisation sont prévues en 2021... Lire la suite.Inscriptions

 

 

Un nouveau système de labellisation Eco-Ecole

Le label Eco-Ecole est un label international d'éducation au développement durable lancé par l'association Teragir. Le programme vise à aider les élèves à mieux comprendre le monde qui les entoure pour s’y épanouir et y participer. Il repose sur la mobilisation de l’ensemble des acteurs d’un établissement scolaire (élèves, enseignants, direction, personnels administratifs et techniques, etc.) mais également du territoire (collectivités, associations, parents d’élèves, etc.). Eco-Ecole propose notamment un manuel d'accompagnement destiné aux établissements scolaires qui souhaiteraient entamer une démarche de labellisation. A partir de la rentrée 2021, la labellisation Eco-Ecole s’organise désormais en quatre niveaux : bronze, argent, or et platine. Les projets labellisés s'échelonneront du niveau Bronze (pour les démarches naissantes ou pour les reprises de projet) au niveau Platine (pour les projets ayant abordé toutes les thématiques et mis en œuvre une démarche très approfondie). Le CPIE du Rouergue, étant labellisé relais Ecoécole, peut vous aider dans votre projet. Pour en savoir +

 

 

 

11e Assises nationales de la Biodiversité

Rendez-vous mercredi 3 et jeudi 4 novembre au Théâtre Sénart à Lieusaint (77) ! Les Assises, c’est plus 40 ateliers et conférences pour l’ensemble des participants, sur place et à distance, pour faire avancer ensemble les grands sujets au cœur de l’actualité, autour du fil rouge : les territoires en action pour le vivant ! Lire la suite.

 

 

 


 Cette lettre d'information est réalisée avec le concours de la DREAL Occitanie, de la Région Occitanie, de l'Agence de l'Eau Adour-Garonne et du Conseil Départemental de l'Aveyron.


Lettres d'information

Vous souhaitez recevoir notre lettre d'information ?
Inscrivez vous !
Please wait

Contactez Nous

Required *

 

Nos Partenaires