D

M

D

D

M
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28


Lettre d'information n°42 - 1er trimestre 2021

 Nous vous souhaitons une Belle et Heureuse Année 2021 ! 

Être écocitoyen

 
 Graines de projets pour les collégiens cransacois

Les élèves cransacois veulent mettre leur collège au vert et sèment l’espoir et la tolérance. Le conseil des éco-délégués a créé en octobre l’Atelier Scolaire de la Biodiversité et de l'Écologie dans la perspective de mener à bien plusieurs projets dont l’un des objectifs est la re-végétalisation du collège. Pour ce faire, l’ASBE a tout d’abord mis en place dans le cadre de la journée de la laïcité du 9 décembre 2020, l’action “l’arbre du collège”. Toutes les classes ont participé à ce projet en réfléchissant à la symbolique de l’arbre, aux liens métaphoriques avec les valeurs républicaines et en proposant des noms pour l’arbre. En parallèle, le collège est inscrit au projet “Murailles vertes” organisé par le Muséum de Toulouse qui “doit permettre à des élèves de l’académie de Toulouse et de Dakar d’échanger, partager, construire autour d’un projet commun” de développement durable. Ainsi, le collège de Cransac a été jumelé avec “Le Collège d'enseignement moyen des Parcelles Assainies Unité 20” de Dakar. Ce dernier a un projet similaire à celui de son homologue cransacois puisqu’il s’agit de la mise en place d'un jardin dans la cour de l'école et de la sensibilisation sur l'importance de la protection des ressources naturelles et de la biodiversité. Les éco-délégués valoriseront l’ensemble de ces actions dans le cadre du prix de l’Action éco-délégués 2021.

 

 

Le Château d’Arvieu prépare son printemps

Le Château d’Arvieu, lauréat de l’appel à projet « Ma Solution pour le Climat », est en train de devenir un tiers lieu dont les habitants vont expérimenter de nouvelles solutions d’hébergement et de productions nourricières caractérisées par la frugalité, l’équilibre, le partage, le respect de l’environnement. En attendant, les gestionnaires du lieu ont prévu d’accueillir au printemps 2021 une formation T-Camp. Le T-Camp, formation de deux mois, reconnue, engagée et de haut niveau académique, imaginée par le Campus de la Transition et Colibris en 2018 (rejoints depuis par la Coopérative Oasis), essaime à Arvieu pour sa 3e édition, en version grandeur nature. Après le succès de ses deux premières éditions et pour répondre à la demande croissante, une session du T-Camp va donc être transportée à Arvieu... Lire la suite

 

 

Une belle initiative du Comité de sensibilisation pour le dépistage des cancers

Grâce aux partenariats avec les Chefs Aveyronnais et quelques diététiciennes, le Comité de Sensibilisation pour le dépistage des cancers en Aveyron a publié, tous les lundis du mois de décembre, une recette de Noël !
Initiative pour venir en soutien à l'ensemble des professionnels de la restauration et tous les professionnels locaux : producteurs, maraîchers, primeurs... mais aussi pour rappeler le rôle essentiel de l'alimentation dans la prévention des cancers... En savoir plus

 

 

''Une Ecole, une Cantine = un Jardin''

Du jardin à l'assiette en moins de 500m ! Qui dit mieux ?... Nous avons tous pu faire un jour la différence entre le plaisir ressenti à déguster un légume cueilli le matin-même et cuisiné dans la foulée, et un autre cultivé ''on ne sait où'', cueilli à peine mûr, mûri le long des centaines de kilomètres parcourus. Aussi, nous avons tous rêvé d'une alimentation saine, naturelle et savoureuse. Chaque jour. Pour nous-mêmes et surtout pour nos enfants. Nous souhaitons également tous voir se réduire les émissions de CO2, pour protéger notre environnement.Voici un projet qui répond à tous ces souhaits. Il y a toujours un terrain disponible à côté d'une école. Un terrain pour y planter des carottes, des pommes de terre, des navets,... Il suffit de les cultiver. Puis de les récolter avant de les cuisiner avec passion et simplicité. Et enfin de les proposer aux enfants mangeant à la cantine. Impossible de faire plus simple. Impossible de faire plus sain... Contact : Alain Pouvreau de l'association Alliance & Vie (Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.)

 

 

 
Réseau d’acteurs d'Éducation à l'Environnement et au Développement Durable (EEDD) en Aveyron

Depuis de nombreuses années, le CPIE du Rouergue s’implique et tente de nourrir un réseau d’acteurs d'Éducation à l'Environnement et au Développement Durable(EEDD) en Aveyron via un Centre de ressources, le site portail « aveyronenvironnement.com » et plus récemment, en 2019, par une rencontre départementale EEDD sur la transition écologique et le pouvoir d’agir. Aujourd’hui, motivés par les retours des acteurs d’éducation à l'environnement et de la transition écologique, lors des Assises et plus globalement par nos expériences dans les territoires, le CPIE souhaite s'engager dans la création d’une dynamique de réseau d’acteurs EEDD. Accompagnés par le GRAINE (Groupe Régional d’Initiation et d’Animation à la Nature et à l’Environnement) Occitanie dans le cadre du programme "Territoires et réseau" dont la finalité est de favoriser la transition écologique en Occitanie en accompagnant le développement et la consolidation de dynamiques territoriales de réseau multi-acteurs EEDD.
La première étape a consisté à remplir un questionnaire permettant de faire un état des lieux (45 réponses), en identifiant les acteurs de l'EEDD et de la transition écologique en Aveyron, ainsi que de cibler les actions en place et d'identifier les besoins et les attentes. Ce questionnaire a également permis d'amorcer la dynamique en partageant les résultats en visioconférence le 24 novembre 2020 où une trentaine d'acteurs étaient présents ! Aujourd'hui un groupe de travail organise la future rencontre des acteurs en 2021 pour répondre à 3 objectifs principaux : l'interconnaissance, l'action commune, les partenariats et la mutualisation.
Si vous ne l'avez pas fait vous pouvez toujours répondre au questionnaire et co construire avec nous ce réseau !

 

Point Info Biodiversité

 

 Enédis protège les rapaces des Grands Causses

Dans le cadre du programme européen Life Gypconnect, Enédis et la LPO travaillent de concert depuis 2015 afin d’inventorier les lignes électriques à risque dans l’environnement des sites de libération des gypaètes barbus, sur les Grands Causses. Après avoir sécurisé les lignes des sites de Vébron (Lozère) en 2017, ceux de Revens et Lanuéjols dans le Gard en 2018, puis celui de Trévezel en Aveyron en 2019, les équipes TST (Travaux Sous Tension) d’Enedis ont poursuivi la sécurisation de ce site en 2020. Un chantier de sécurisation sur un linéaire de près de 2 kilomètres dans les gorges de la Dourbie s’est déroulé au mois de décembre... Lire la suite.

 

 

Un hérisson dans votre jardin

Le Groupe Associatif Estuaire continue à préciser un travail engagé depuis quelques années sur les populations de hérissons, en particulier dans les jardins. Beaucoup d'informations laissent à penser que leurs populations se réduisent très vite mais seule une compilation de données sur plusieurs années permettra de disposer d'un avis fiable et spatialisé.  Vous pouvez nous préciser si vous avez déjà vu un hérisson dans votre jardin ? Une minute vous suffira : "aider à une meilleure connaissance de leurs populations est déjà un premier pas pour leur préservation à l'avenir".

 

 

Les communes et le développement durable

 
Signature du Contrat de Rivière Aveyron Amont : un programme d’actions de 2020 à 2024

Le contrat de rivière Aveyron amont est la concrétisation d'une démarche initiée depuis de nombreuses années par les acteurs du territoire, de plus en plus préoccupés par la dégradation de leurs milieux aquatiques. Les cours d'eau souffrent d'une qualité physico-chimique dégradée, d'étiages sévères, et de dysfonctionnements marqués sur certains tronçons. C'est ainsi que plusieurs masses d'eau superficielles du bassin Aveyron amont n'atteignent pas l'objectif de "bon état" fixé par la directive cadre sur l'eau (DCE). Ce diagnostic partagé, les décideurs locaux ont souhaité programmer des actions pour assurer une gestion durable de l’eau et des milieux aquatiques en conciliant tous les usages et contribuant au bon état des masses d’eau. Le contrat de rivière Aveyron Amont a été validé par les acteurs locaux, regroupés dans le comité de rivière, et par la commission de planification du comité de bassin Adour Garonne... Une vidéo pour en savoir plus.

 

Le PNR de l’Aubrac, de plain-pied dans sa transition énergétique

Le Parc naturel régional de l’Aubrac a récemment rendu public le diagnostic énergétique du territoire, réalisé dans le cadre de son Programme pour la Transition Energétique et Climatique de l’Aubrac (PTECA). Ce diagnostic révèle que la consommation énergétique du territoire s’élève à 1 TWh/an, soit 23 MWh/an/habitants. Cette moyenne est légèrement supérieure à la moyenne de la Région Occitanie et inférieure à celle de la Région Auvergne-Rhône-Alpes. L’Aubrac reste encore très dépendant aux produits pétroliers, plus de la moitié de la consommation énergétique provient d’origine non renouvelable : le transport est le secteur le plus consommateur (39,8%), suivi de l’habitat (27,7%). Le PNR de l’Aubrac souhaite contribuer, lui aussi, à l’objectif de la région Occitanie qui est de devenir la première région à énergie positive en 2050. Pour cela, le territoire prévoit de jouer sur deux leviers : réduire la consommation énergétique, d’une part, et, d’autre part, augmenter la production des énergies renouvelables tout en respectant les préconisations qui ont été fixées par les élus du territoire dans la Charte du Parc, notamment en ce qui concerne la préservation des paysages et des espaces agricoles et naturels... En savoir plus                                

 

La mairie de Mostuéjouls s'engage pour la nature

Une première réunion a eu lieu en vue de créer un jardin partagé sur la commune de Mostuéjouls. Il ne s’agit pas tant de produire légumes, fruits et fleurs que de créer un lieu de rencontre et de partage autour des pratiques du jardinage. Ce jardin, où seront également organisées des animations, reposera évidemment sur les « bonnes pratiques » agricoles. Les produits phyto-chimiques seront donc bannis, l’objectif étant également de tester différentes techniques, notamment dans le domaine de la permaculture... à suivre.                           

Candidate au deuxième niveau du label « Zéro phyto », la commune de Mostuéjouls a eu la surprise de se voir attribuer immédiatement le troisième, l’autorisant à apposer à l’entrée de la commune le panneau orné de trois grenouilles. Ce label engage à ne pas utiliser de produits phyto-chimiques pour le désherbage, y compris pour les pelouses sportives et les cimetières et à le communiquer vers les gestionnaires d’espaces privés, comme les campings, afin de les  inciter à faire de même. Objectif pour Mostuéjouls: atteindre le niveau le plus élevé du label « Zéro phyto », celui de « Terre saine ». En savoir plus

 

La Maison de la Cerise à Paulhe

La maison de le cerise, créée il y a 20 ans, avait pour but de promouvoir un produit, une filière arboricole de la vallée du Tarn et par là un territoire sur le plan économique et touristique. Malheureusement des difficultés sont apparues avec la venue de la mouche asiatique en 2012, de la nouvelle réglementation sur les produits phytosanitaires et de la fin de pluriactifs dans ce domaine. D’où la baisse de quantité de cerises, remplacée par la culture de la mirabelle qui se développe. A noter aussi le peu de renouvellement de jeunes en installation fruitière. En 2021, différentes activités sont déjà au programme : refonte du site internet, vente en ligne pour les apéritifs, les confitures, les savons et le nectar ; valorisation du verger conservatoire ; randonnée de l'été  ; aménagement du verger petits fruits. Pour l’organisation de la fête de l’arbre du 7 Mars, une décision sera prise, dès que les conditions sanitaires le permettront. En savoir plus

 
Partenariat entre EDF et l'EPAGE Viaur

EDF Hydro Tarn Agout et l’Etablissement Public d’Aménagement et de Gestion des Eaux (EPAGE) du bassin versant du Viaur ont signé un partenariat pour travailler ensemble dans le domaine de la gestion de l’Eau et des Milieux aquatiques et terrestres sur les aménagements du Lévezou. Ce partenariat vise à améliorer la connaissance des écosystèmes, la préservation des milieux naturels et renforcer l’attractivité du territoire du Levezou à travers notamment, un partage des connaissances, des actions de préservation des milieux et de sensibilisation auprès des scolaires et du grand public.

 

 

Consommer solidaire

Le Parc nature régional des Grands Causses soutient et accompagne les producteurs en circuits courts sur le territoire Grands Causses Lévézou, périmètre du Projet alimentaire territorial dont il est partenaire. Une lettre de Cyril Touzet, délégué à l’agriculture, la forêt et l’alimentation au Bureau syndical du Parc, vient d’être adressée à 293 producteurs. Elle leur indique les plateformes web sur lesquelles ils peuvent s’inscrire pour bénéficier d’une vraie visibilité. « Tous Occitariens » et «DansMaZone » mises en  place  par  la  Région  Occitanie, mais  encore "monproducteur.aveyron.fr" créé par le Département et la page « Vente de produits à la ferme » sur le site du Parc : autant de solutions de référencement comme producteur circuits courts, pour une meilleure mise en relation avec les consommateurs... Lire la suite.

 

 

Se documenter : en savoir plus

 
Patrimoni n°90 est sorti !

Le numéro n°90 janvier/février 2021 du magazine des patrimoines de l'Aveyron et de ses voisins, faune, flore, bâti, géologie, histoire, archéologie... est disponible chez votre marchand de journaux ou par correspondance.

« Les cisterciens en Rouergue » par Catherine Cazelles - « Les Petits Causses aveyronnais (Comtal, Sévérac) » par René Mignon - « Respecter la géodiversité dans les monuments et tous les patrimoines » par Claude Rousset... Découvrez le sommaire.

 

 

 

C dans l'sol - La dégradation des sols, quels enjeux ?

L'Émission C dans l'sol de Rhizobiome du 17 novembre 2020 est consacrée à "la dégradation des sols, quels enjeux" ?  Le sol est mort, le sol est mort ... Combien de fois avons-nous entendu cette incantation des adeptes de la collapsologie ? Même si la réalité n’est pas tout à fait celle-là, il est clair que les sols sont aujourd’hui fortement dégradés par les activités humaines et qu’il est peut-être temps de se préoccuper de ce problème. Replay de l’émission animé par Frédéric Denhez avec comme invité Clément MATHIEU, Professeur des Sciences du Sol, consultant en ressource et conservation des sols en milieu irrigués et en agronomie tropicale, écrivain scientifique et collaborateur scientifique à la Faculté Universitaire des sciences agronomiques de Gembloux (Belgique).

 

 

Quel impact du numérique sur la planète

Même si surfer sur Internet ou échanger des messages sur smartphone paraît complètement virtuel, l’impact du numérique sur l’environnement, lui, est bien réel ! Le point sur le numérique responsable et quelques idées reçues, en partenariat avec l'ADEME. Lire la suite.

 

 

 

À voir, à faire

Retrouvez toutes les infos dans notre Agenda.

 

Et ailleurs...

 

Ça y est, les données publiques de l’IGN sont libres et gratuites

Depuis le 1er janvier 2021, l'IGN rend toutes ses données publiques relatives à la topographie, au relief et à la visualisation du territoire libres et gratuites. Depuis cette date, les données publiques de l’Institut national de l’information géographique et forestière (IGN) sont accessibles gratuitement, pour tout le monde. En clair, le public n’a besoin de régler ni droits de reproduction ni droits de diffusion... En savoir plus.

 

Concours Déclics jeunes : pour les jeunes qui inventent le monde de demain !

Edition 2021 : inscriptions ouvertes jusqu'au 03 février 2021. Quand on est jeune, on a souvent des idées originales et des projets plein la tête mais pas toujours les moyens pour les mettre en œuvre. Initié en 1975, le concours Déclics jeunes aide chaque année une vingtaine de jeunes à réaliser leur projet d’intérêt général. Depuis 45 ans, plus de 1000 jeunes ont pu aller au bout de leurs rêves dans tous les domaines : sciences, culture, éducation, action sociale, solidarités internationales, environnement…Cette année, le concours évolue et fait la part belle aux projets altruistes innovants qui s’emparent de problèmes de société peu ou pas abordés ou expérimentent des solutions nouvelles. Il s’agit par exemple d’imaginer une nouvelle méthode pour répondre à une problématique identifiée, d’inventer un nouvel objet pour faciliter la vie de certaines personnes en difficulté ou d’élaborer des processus de fabrication originaux…  Lire la suite sur le site Fondation de France

 

 


 Cette lettre d'information est réalisée avec le concours de la DREAL Occitanie, de la Région Occitanie, de l'Agence de l'Eau Adour-Garonne et du Conseil Départemental de l'Aveyron.


Lettres d'information

Vous souhaitez recevoir notre lettre d'information ?
Inscrivez vous !
Please wait

Contactez Nous

Required *

 

Nos Partenaires